L'asthénie, communément appelée fatigue, provoque la sensation désagréable d'être incapable de mener à bien ses activités quotidiennes. La personne souffrant d'asthénie ressent ainsi un déséquilibre entre ce qu'elle doit accomplir et ce qu'elle se sent capable de faire.

asthénie

L’asthénie peut être passagère et réactionnelle (après un surmenage, lors d'une infection brève, etc.).

 

Elle devient anormale lorsqu’elle est durable et subsiste même après le repos (ou lorsqu'elle ne disparaît que partiellement) pouvant être en lien avec une maladie chronique ou une souffrance psychique. Si ces symptômes se prolongent durant plus de six mois, on parle d’asthénie chronique.

 

 

FREQUENCE

 

L’asthénie est un symptôme fréquent :

  • 7 % des personnes consultent un médecin essentiellement pour ce motif.
  • 25 % des personnes qui consultent un médecin se plaignent d’être toujours fatiguées.

 

 

CAUSES

 

L’asthénie réactionnelle

Temporaire, elle trouve son origine dans des perturbations du mode de vie ou des maladies de courte durée :

  • insuffisance de repos (manque de sommeil)
  • une inadaptation au travail, une situation de stress ou des difficultés de vie
  • une condition physique perturbée (sédentarité ou malnutrition)
  • La fatigue en réaction à une maladie infectieuse (grippe, COVID-19, pyélonéphrite, gastro-entérite, etc.) ou à un acte opératoire

 

L’asthénie psychique (psychasthénie)

C’est la fatigue la plus fréquente.

Elle se manifeste par une lassitude matinale (« envie de rien », difficulté à commencer la journée), voire par d’autres symptômes associés : des troubles du sommeil, un manque d'entrain, une démotivation, une diminution de l’appétit, des douleurs multiples, etc.

Le plus souvent, cette forme d’asthénie est due à une dépression, des  troubles anxieux ou troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale plus particulièrement).

 

L’asthénie due à une maladie chronique

  • L'anémie : toutes les anémies sont sources de fatigue. Il s'agit le plus souvent d'une anémie par carence en fer
  • Les maladies infectieuses chroniques : la fatigue peut être présente au cours de l'évolution du VIH, de l'hépatite B chronique, de l'hépatite C chronique, etc.
  • Les maladies endocriniennes : l'hypothyroïdie, diabète de type 2, insuffisance de sécrétion des glandes surrénales, etc…) sont sources de fatigue lorsque le traitement n'est pas suffisamment bien adapté
  • Les maladies auto-immunes : les personnes atteintes de lupus systémique, maladie de Crohn, polyarthrite rhumatoïde, maladie cœliaque, etc. se plaignent d'épisodes de fatigue.
  • Les maladies neurologiques et musculaires : maladie de Parkinson, sclérose en plaques, fibromyalgie s'accompagnent souvent d'asthénie
  • Les cancers et leurs traitements
  • Les maladies liées au sommeil : apnée du sommeil, syndrome des jambes sans repos, insomnies et parasomnies, narcolepsie, hypersomnie
  • Les maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales : une insuffisance cardiaque, une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou une maladie rénale chronique sont responsables de fatigue lorsqu'elles s'aggravent

 

L’asthénie liée à la prise de substances toxiques ou de médicament

  • médicaments : psychotropes, sédatifs, antidépresseurs, diurétiques, antalgiques, antihistaminiques, interféron, certains médicaments antihypertenseurs, etc. 
  • la consommation de stupéfiants (cocaïne, lsd, etc.) ou d’alcool 
  • une intoxication chronique au plomb (saturnisme) ou au monoxyde de carbone.

 

 

BILAN BIOLOGIQUE


Selon l’examen clinique et les symptômes évalués par le médecin, il peut prescrire des examens complémentaires dont un bilan biologique, par une simple prise de sang en laboratoire, afin de rechercher une cause de l’asthénie.

 

Ce bilan biologique peut comporter en première intention (non exhaustif et à adapter selon les symptômes) :

  • Numération Formule Sanguine (NFS) : recherche d’une anémie, une diminution/augmentation des leucocytes et/ou des plaquettes
  • Hormone thyroïdienne (TSH) : recherche d’un dysfonctionnement de la glande thyroïde
  • Glycémie à jeun et hémoglobine glycquée : recherche/évaluation d’un diabète
  • CRP : recherche d’une inflammation/infection
  • Sodium, chlore, potassium : évalue l’état d’hydratation
  • Créatinine et DFG : recherche d’un dysfonctionnement du rein
  • Albumine : recherche d’une dénutrition (carence protéique)
  • Bilan hépatique (ASAT, ALAT, GGT, PAL) : recherche d’un dysfonctionnement du foie
  • Ferritine : recherche d’une carence en fer
  • Vitamines (B9, B12, D, etc) : recherche d’une carence vitaminique
  • Sérologies infectieuses (VIH, VHC, VHB, CMV, EBV, etc) : recherche d’une infection

 

 

TRAITEMENT

 

La fatigue est un symptôme que l’on traite uniquement en soignant sa cause.

 

De nombreux produits ou substances sont préconisés pour lutter contre la fatigue.

Parmi eux :

  • les vitamines, oligo-éléments et acides aminés, ainsi que le magnésium, ont un intérêt certain en cas de carence avérée uniquement. Ils sont parfois utilisés comme traitement d’appoint de l’asthénie, mais leur efficacité contre la fatigue n’a pas été évaluée. De plus, en raison de leurs effets secondaires potentiels, ils s’emploient sur de courtes périodes, en cas d’asthénie passagère (et non en traitement de fond)
  • la prise de psychostimulants légers (sulbutiamine, caféine) présente plus de risques que de bénéfices. Elle est donc déconseillée.

 

Pour l’essentiel, le traitement de l’asthénie doit reposer sur la prise en charge de sa cause, une bonne hygiène de vie, la gestion du stress et la pratique d'une activité physique régulière.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

- Ameli.fr - Asthénie (fatigue) : définition, symptômes et causes
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/asthenie-fatigue


- Elsan - Asthénie ou fatigue – symptômes et traitements
https://www.elsan.care/fr/pathologie-et-traitement/maladies-generale/asthenie-causes-traitements